En quoi consiste une séance de Kinésiologie ?

Un kinésiologue ne fait aucun diagnostic médical. Il s’agit d’une relation éducative : dans chaque séance, nous impliquons et responsabilisons la personne. Nous ne traitons aucune maladie spécifiquement.

En remettant de l’ordre dans le bagage interne, le cerveau émotionnel se calme, la concentration est meilleure. La personne participe à la séance par le biais de respirations profondes et de visualisations utiles. Après la séance, la situation lui paraît plus claire.

Comment communique-t-on avec le corps ?
On utilise le test musculaire comme instrument de biofeedback. Ce n’est pas le muscle qui est testé mais l’influx nerveux, plus subtil. Sous l’effet du stress, sa réponse faiblit.

Avant toute séance, le kinésiologue effectue toujours des « pré-tests » qui ont pour but de rendre les réponses fiables. Par exemple, un léger manque d’eau peut fausser le tests, ou un déséquilibre ionique, etc… Le test musculaire est un outil extrêmement performant quand il est bien utilisé. Egalement, plus le test est pratiqué avec un toucher doux, plus il est fiable. Nous ne testons pas la force musculaire mais l‘influx nerveux, le tonus de base du muscle.

Dans une séance, nous fixons un objectif positif vers lequel aller : c’est une façon de sortir de l’inhibition de l’action en donnant un sens, une direction vers laquelle avancer. C’est aussi une invitation à se centrer sur les solutions et un moyen d’accéder à ses ressources.
Ce travail se fait donc en synergie avec la personne.
L’information lui est faite de ce que le corps veut bien livrer: l’émotion gênante trouvée, éventuellement des liens avec le passé et la manière dont on peut évacuer cette charge émotionnelle limitative.
La personne peut ainsi contribuer au changement en se libérant de la vibration limitante du passé, qui était encore présente dans son corps. L’objectif est que les prises de conscience transforment le problème initial en tremplin d’évolution.

Les séances durent 1h30 à 2h00 et sont espacées d’environ 3 semaines, temps moyen d’intégration de la séance.
Il faut quelques séances pour « installer » un changement positif de l’objectif que vous souhaitez atteindre, car le travail se fait en tenant compte :

  • Des différents plans de l’être (physique, énergétique, émotionnel, mental et essentiel)
  • Des différents traumatismes du passé (personnel et familial) inscrits dans la mémoire corporelle et toujours actifs
  • Que ce travail se fait en douceur, en accord avec ce que le « non-conscient » est prêt à libérer au moment de la séance.
  • Il est donc judicieux de suivre le rythme et le nombre de séances nécessaires et évaluées ensemble.

Et il est bon de revenir faire une séance dès que l’on en sent la nécessité, par exemple à un changement de saison ou une date anniversaire.

La kinésiologie aide à se maintenir en bon état sur tous les plans.